Les textes qui sont publiés sur ce blog sont ma propriété, les photos sont soit les miennes, soit sous le copyright fabian da costa photographe. Sauf indications de sources de ma part. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

jeudi 29 décembre 2011

Pour l'an nouveau, El duende

photo fabian da costa
Julie Mansion au Forum Terre du Ciel, novembre 2011



Et le duende...où est le duende ?
A travers l'arche vide passe un vent de l'esprit...
à la recherche de nouveaux paysages
et d'accents ignorés...
qui annonce le baptême permanent des choses fraîchement créées.

Federico Garcia Lorca
Juego y teoria del duende

A tous, que le vent de l'esprit souffle et vous entraîne vers des terres toujours nouvelles.
 

mercredi 28 décembre 2011

Ecritures




Faire du Gris

Ecoutant voici quelques jours une émission à la radio sur l'édition, les livres et les revues, j'ai enfin compris, découvert, une vérité que je soupçonnais sans parvenir à la faire venir au jour.

Des graphistes, charmants au demeurant, expliquaient que dans leur jargon de métier, un livre de textes et d'images, se mettait en pages en planifiant tout d'abord les illustrations, puis en calculant l'espace accordé à ce qu'ils nommaient " le gris ".

Ce fameux gris n'est autre que le texte pondu par de pauvres tâcherons, dont j'ai fait partie, et qui se sont en général appliqués à écrire sur un sujet de commande certes et en général, mais avec tout leur cœur et éventuellement un peu de talent.

Ce gris n'est pas lu pour la plupart du temps, sauf lorsque le texte est l'œuvre d'un écrivain célèbre, ce gris ne sert en fait que de faire valoir aux illustrations. Et bien voilà que j'ai envie aujourd'hui de rendre hommage à tous les faiseurs de gris, scribouillards de petite main, nègres de toutes les couleurs.

Ces jours de fêtes sont propices aux cadeaux de beaux livres. Alors je vous en prie, même si la plume qui accompagne les magnifiques illustrations n'est pas de haute naissance, lisez un peu du gris qui a coûté de la matière grise au pauvre écrivaillon qui l'a barbouillé.

Et puis une dernière réflexion qui me vient : il y a encore pire que d'écrire  du gris, c'est écrire du blanc. A savoir écrire pour rien ni pour personne.


samedi 17 décembre 2011

SOS

Blogers mes frères help...je ne m'y retrouve plus dans la nouvelle présentation " conception ". Comment atteindre le tableau de bord et les modifications.

Oui, c'est vrai je suis carrément cruche.
Merci d'avance

mardi 13 décembre 2011

Etoiles





Le compas céleste danse dans la nuit,
la pointe sur le coeur de l'homme endormi.