Les textes qui sont publiés sur ce blog sont ma propriété, les photos sont soit les miennes, soit sous le copyright fabian da costa photographe. Sauf indications de sources de ma part. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

jeudi 31 octobre 2013

Ancêtres...

" Et si nous ne descendions pas d'un chimpanzé menaçant, mais d'un gentil grand singe empathique de type bonobo ? "
Frans de Waal, primatologue.



Franchement, voilà une idée que je trouve bien séduisante. De ma première éducation " judéo-chrétienne ", j'avais quelques temps, comme il en était obligatoire sous peine de damnation éternelle, cru que mes premiers ancêtres se nommaient Adam et Eve, venus tout droit du paradis avant que leur amour immodéré pour les pommes ne leur attire beaucoup de pépins.

Quelques années et  avancées scientifiques plus tard, j'ai accepté sans trop de peine de reconnaître les chimpanzés pour mes premiers et lointains parents. Cela m'était d'autant plus facile, que née sous X je ne connaîtrai jamais rien de mes ascendants, puisque personne de ma famille biologique n'a jamais eu l'idée de réclamer la merveilleuse, la prodigieuse personne que je suis : tant pis pour eux.

Et voici que parait une excellente nouvelle : nous descendrions en fait des gentils bonobos, nos plus proches par un génome quasi commun. Je m'en réjouis et j'échange sans hésitation des ancêtres bibliques maudits par un Dieu vengeur, des chimpanzés bagarreurs - se souvenir des premières images de " 2001 Odyssée de l'espace " où découvrant l'utilité d'un os imposant, le chef du clan des grands singes en fracasse immédiatement le crâne de son rival -contre une famille de gentils bonobos, doués d'empathie, préférant faire l'amour et pas la guerre. Nos chers hippies qui ne connaissaient pas encore cette filiation, ont parfaitement appliqué cette méthode " non-violente ".

Bon, les bonobos sont peut-être un peu trop partouzeux, mais on n'est pas forcé de tout aimer chez ceux qu'on aime...n'est-il pas...?

Et cette bonne nouvelle l'est à plus d'un titre, car cela voudrait dire également que l'humain n'est pas dès l'origine une race de brute. L'empathie, l'altruisme, la gentillesse, font partie de notre patrimoine, à nous de les faire émerger. Il semblerait que même dans le domaine qui en semble le plus éloigné, l'économie, la notion d'empathie prend de plus en plus de place...c'est-vous dire...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire