lundi 3 août 2020

et cela passera aussi...



photo fabian da costa



Ils passeront ces nuages, ils s'effaceront ces voiles gris. Un matin de fraîcheur, ou bien le soir venu, quand le vent se lève et nettoie le ciel d'un grand souffle imprévu.

Attendre le soleil mais ne pas se hâter. Aujourd'hui je veux juste les regarder et même les contempler. Ils sont la peine du coeur, les brumes de l'âme; doux et précieux.


1 commentaire:

La porte sans porte

  Jardin Albert Kahn - photo fabian da costa A tous ces passages, à toutes ces portes franchies, ces chemins aboutis, à ...