Les textes qui sont publiés sur ce blog sont ma propriété, les photos sont soit les miennes, soit sous le copyright fabian da costa photographe. Sauf indications de sources de ma part. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

samedi 31 décembre 2016

L'Ange à la fenêtre d'Occident

" Les ailes du désir " Wim Wenders



C’est un livre posé en équilibre sur l’extrême bord de ma bibliothèque, comme un ange prêt à basculer. Et de lui me revient le souvenir de l’ange Damiel, dans le film de Wim Wenders - celui qui par amour des humains perdit ses ailes et trouva un coeur.

Fin de l’an 2016 - l’une de ces années que l’on peut nommer “ annus horribilis “ , pleine de fureur, de sang et de bruit. Que peut-il voir de nous cet ange mélancolique qui se penche sur notre humanité ? Peut-il nous proposer autre chose qu’une immense compassion, un tendre regard sur nos blessures, sur nos espoirs ?

Tout ange est terrible disait Rilke, terrible et foudroyant par sa beauté et sa force. Mais pas cet ange là, qui ne semble connaître que pitié pour notre faiblesse.

Cette nuit se lève l’an 2017, ses incertitudes, ses espérances et ses craintes. Un ange se penchera-t-il sur notre terre ? Je ne sais pas - mais me vient la pensée que nous pourrions, pour nous-mêmes et nos frères humains, être un peu des anges, penchés les uns vers les autres, avec tendresse et patience.


1 commentaire:

  1. Ah, oui, joli clin d'oeil de Sainte Chronicité !
    Nous avons eu la même idée...:-)

    En plus, j'adore cette photo (et ce film).
    J'apprécie tout particulièrement l'introduction :
    http://fabulo.blogspot.fr/2014/10/lorsque-lenfant-etait-enfant.html

    Merci pour ton petit message et bon voyage à toi !
    Fais le plein de beauté et de souvenirs...

    RépondreSupprimer