Les textes qui sont publiés sur ce blog sont ma propriété, les photos sont soit les miennes, soit sous le copyright fabian da costa photographe. Sauf indications de sources de ma part. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

jeudi 13 décembre 2012

Le 12.12.12



...quelque chose devait se passer...donc peut-être l'avancement de la fin du monde initialement prévue douze jours plus tard, ou bien un changement de niveau de conscience, ou l'ouverture d'un nouveau vortex, ou encore un astéroïde jusque-là planqué qui apparaîtrait dans le ciel de décembre - là c'était la plus mauvaise option.

     Et bien c'est plutôt celle-ci que nous avons vu arriver dans notre paisible campagne, sous la forme d'un charmant jeune homme, dépêché par un organisme chargé de mettre en place dans nos contrées reculées " L'assainissement non collectif. "

    Les technocrates européens qui ne savent vraiment pas quoi inventer pour faire plaisir, ont en effet pondu une directive qui oblige les communes de la dite Europe  à mettre aux normes l'ensemble des habitations qui ne sont pas raccordées à des stations d'épurations collectives.

    Donc, notre " quartier " campagnard vit arriver le 12.12.12. le charmant jeune homme en question qui venait inspecter les installations existantes dont je veux bien reconnaître la rusticité, mais dont on ne pouvait mettre en doute l'efficacité jusqu'à ce jour. 

    Et bien il sema sur son chemin la désolation et la terreur. Du haut de ses à peu près 25 ans aux dernières cerises, avec son charmant accent de Perpignan, tout en frottant ses oreilles rougies de froid, parce que " Hein ! chez-moi, il ne fait jamais froid comme çà ! ". Il annonça à tous les propriétaires pétrifiés d'horreur, premièrement qu'ils n'étaient absolument pas aux normes demandées - on s'en doutait un peu - et que dans les quatre ans à venir ils devraient effectuer les travaux nécessaires pour la modique somme de 9.000 à 15.000 euros. 
    
    Et voilà comment à cette date fatidique l'astéroïde nommé " Assainissement non collectif " s'est fracassé dans nos champs et notre village, provoquant une commotion cérébrale et des palpitations cardiaques aux malheureux habitants.

    Heu...à propos d'hygiène et d'assainissement, vous avez déjà entendu parler du bisphénol A,  des OGM, du gaz de schiste et de d'autres bricoles du même genre ?

    Bon, le 21 décembre 2012, j'offre le vin chaud de la " pas fin du monde " à mes voisins, histoire de se remonter le moral. De toute façon si c'est vraiment la fin du monde, autant la passer entre amis, et pour le cas contraire il faut se donner du courage pour attendre les nouvelles inventions des bons garçons, là-bas en Belgique, derrière leurs ordinateurs - je suis certaine qu'ils ont plein d'idées.



Mais où sont les toilettes d'antan...?
    

   





1 commentaire:

  1. Ici dans le Royans, le sol est hautement perméable, et la moindre pollution peut se retrouver rapidement dans les cours d'eau ou chez les voisins. Je ne pense pas que l'examen technique des systèmes d'assainissement soit un luxe ou une élucubration de technocrates. Nous vivons dans un pays d'eau, où tout se déplace constamment sous la surface de la terre. [Voir mon article de blog sur un récent glissement de terrain à Choranche.]

    RépondreSupprimer