Les textes qui sont publiés sur ce blog sont ma propriété, les photos sont soit les miennes, soit sous le copyright fabian da costa photographe. Sauf indications de sources de ma part. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

samedi 22 décembre 2012

le vin chaud du 21.12.2012




    Je l'avais promis, et je l'ai fait. L'été dernier, dans la douceur du soir, au milieu d'une joyeuse tablée de voisins, la prochaine fin du monde prévue pour le 12 décembre s'étant invitée entre les verres de rouge et les grillades, j'avais annoncé que pour passer ce peut-être dernier jour sur terre en bonne compagnie, j'inviterai mes chers voisins au vin chaud de la fin du monde le soir du 21.12.12.

    Donc, le 21 décembre, je me suis retroussée les manches et j'ai ouvert mon ordinateur pour chercher la" meilleure recette de vin chaud ", vu que je n'en avais encore jamais  fait. Dans ma bassine à confiture, j'ai mélangé les zestes de citrons et d'oranges, les épices et un bon Cabernet Sauvignon. Cette délicieuse mixture a longuement chauffé et frémit avant de mitonner sur le poêle.

    Ils sont tous arrivés, avec suffisamment de provisions de bouches pour passer plusieurs jours de survie. le poêle était chaud, les coeurs également et le vin aussi qui passait joyeusement de la bassine à la louche, de la louche aux verres, des verres aux gosiers.

    De temps en temps nous nous réjouissions que la soirée s'avançant doucement, rien d'inquiétant ne semblait pouvoir la troubler. Et quand l'un d'entre-nous annonça qu'il voyait un long tentacule vert se faufiler sous la porte d'entrée, personne ne s'en est ému. Les 5 litres de vin chaud étant presque arrivés au niveau zéro de la bassine de cuivre, tout était normal, logique, et tellement agréable. Nous étions  même prêts à offrir nos dernières gouttes à un tentaculaire visiteur du soir.

    Et comme il faut bien se quitter, même le soir du 21 décembre 2012, ils sont tous repartis dans la nuit, à la lueur des lampes de poche et de l'étoile de Noël  qui se balançait sous l'auvent.

    Ce n'était pas le soir de la fin du monde, on s'en doutait un peu - c'était le soir de l'amitié, qui elle n'a pas de date, pas de fin.


   

1 commentaire: